Votre interlocuteur pour le secondaire II

Notre longue expérience comme centre de compétences pour le secondaire II fait de nous un interlocuteur privilégié pour vos recherches de prestations pour le soutien de votre développement. Pour vous proposer un accompagnement individualisé et pertinent, nous nous appuyons sur notre connaissance étendue du domaine de l’enseignement, notre large réseau, ainsi que nos liens étroits avec le secondaire II.

Que pouvons-nous faire pour vous ?

Nous soutenons les membres de la direction et les enseignants avec des fonctions complémentaires dans la recherche d’intervenants et la préparation de formations continues individuelles ou internes à l’école. Nous interagissons avec toutes les parties prenantes, en soutien, et nous soucions du bon déroulement des interventions. Nous prenons aussi volontiers en charge tous les aspects administratifs pour vous permettre de vous concentrer sur le contenu et gagner ainsi un temps précieux.

Le ZEM CES comme « broker ». Nous conseillons, informons, relayons.

Fort de notre large réseau suisse d’enseignants et de professionnels du domaine de l’éducation, nous pouvons soutenir activement les écoles dans leur développement. Nous collaborons étroitement avec les autres fournisseurs de prestations et gardons la vue d’ensemble sur les offres concernant le domaine. Cela nous permet, lors de l’analyse des demandes, de jeter un œil au-delà des frontières cantonales et de proposer des possibilités de contact opportunes.

Exemples

Marquer un temps d’arrêt après 10 ans de maturité bilingue

Les collèges fribourgeois proposent depuis longtemps la maturité bilingue. Cette année jubilaire était l’occasion, pour la première fois, pour les gymnases fribourgeois, de se rencontrer et d’échanger sur ce thème. Qu’est-ce qui fonctionne particulièrement bien et dans quel établissement ? Quels sont les défis communs à relever ? Dans le cadre d’ateliers, des écoles d’autres cantons ont présenté leurs modèles ; cela a permis de jeter un œil au-delà des frontières cantonales.

« L’enseignement bilingue au collège est une tradition de longue date dans le Canton de Fribourg. Le Service de l’enseignement du secondaire II a organisé une journée de réflexion, pour les enseignant-e-s, sur les méthodes et la didactique actuelles, leur permettant de faire un lien avec les travaux conceptuels et de partager leurs expériences. Cette manifestation bilingue a réuni environ 120 enseignant-e-s pratiquant l’enseignement bilingue et provenant des quatre collèges et de l’Ecole de culture générale du Canton de Fribourg.
Le WBZ CPS nous a apporté un grand soutien pour l’organisation de cette manifestation. Nous avons bénéficié de ses judicieux conseils dans le choix des intervenant-e-s et dans la recherche de responsables d’ateliers d’autres cantons. La didactique de l’immersion a pu être abordée de manière approfondie. Les discussions portant sur la pratique de l’enseignement bilingue dans d’autres langues, écoles et cantons auront certainement un effet dans la durée. En prenant en charge les tâches organisationnelles et administratives, le WBZ CPS nous a été d’une grande aide. »

Ursula Reidy Aebischer

L’objectif de la rencontre était de proposer une réflexion sur les méthodes et la didactique pour l’enseignement bilingue et les échanges.

Demande / Situation de départ
L’objectif de la rencontre était de proposer une réflexion aux enseignant-e-s sur les méthodes et la didactique pour l’enseignement bilingue et de favoriser les échanges. Le corps enseignant recevait également des informations sur les travaux en cours et pouvait participer à des ateliers.

Approche
En définissant les objectifs, une réflexion sur les méthodes et la didactique actuelles s’imposait avec l’apport de données théoriques, provenant de la recherche et d’un rapport sur la pratique. Il s’agissait également de donner l’occasion aux enseignant-e-s d’échanger. Nous avons soutenu le mandataire dans la recherche de spécialistes de toute la Suisse, la mise sur pied des contenus et l’organisation de cette journée cantonale.

Avantages pour l'école

Compte tenu de l’ampleur de cette manifestation, il en découlait un travail énorme pour le mandataire. Nous avons donc effectué une grande part des tâches.

En fixant les objectifs, nous avons pu préciser, coordonner les besoins et les attentes afin de pouvoir les concrétiser de manière cohérente.

Trouver six modérateurs/trices pour mener un débat de fond sur le thème « Un climat favorable à l’enseignement »

Etre à l’écoute des demandes des élèves fait aussi partie d’une ambiance propice à l’apprentissage. Le sujet est complexe. Quelles sont les conditions pour garantir un échange de qualité et une véritable réflexion ? A la base, les contenus étaient clairs. Il s’agissait de trouver les animateurs/animatrices adéquat-e-s pour conduire les futures discussions.

« Le corps enseignant de la Kantonsschule Zug a examiné de manière approfondie, dans le cadre du projet de développement de l’école,  les questions liées au thème « pour une ambiance propice à l’apprentissage ». Lors d’une conférence pédagogique, des animateurs/trices externes devaient accompagner les échanges, en diverses étapes, entre une trentaine d’enseignant-e-s et presque autant d’élèves. Les accompagnateurs/trices devaient guider les entretiens en se basant sur l’enquête menée précédemment, demander aux élèves de s’exprimer et, en écoutant les enseignant-e-s, amener les uns et les autres à une réflexion commune.
Le WBZ CPS a proposé six animateurs/trices flexibles et compétents faisant partie de son réseau et désireux de contribuer à la réussite de cet ambitieux projet. (vgl. www.ksz > Dépliant mars 14). Laisser le soin au WBZ CPS de chercher les personnes adéquates et disponibles, lorsque nous en avions besoin, nous a énormément déchargés. »

Dr. Peter Hörler, Direkter Kantonsschule Zug

La direction de l’école cherchait des animateurs/trices capables d’encadrer des discussions en classe entre élèves et enseignant-e-s.

Demande / Situation initiale
La direction de l’école cherchait des animateurs/trices capables d’encadrer des discussions en classe entre élèves et enseignant-e-s. Au préalable, 100 élèves avaient rempli un questionnaire sur le thème : une ambiance propice à l’apprentissage. Six groupes ont ensuite été formés, chargés d’examiner ensuite les résultats avec les animateurs/animatrices externes. Il était important de garantir une position neutre par rapport aux contenus des discussions.

Approche
Un première analyse nous a permis de vérifier que les personnes contactées pouvaient faire valoir l’expérience nécessaire dans le secondaire II et avaient l’habitude de nouer des contacts avec les élèves et les enseignant-e-s. Grâce à notre réseau, nous avons pu trouver six personnes disposant des savoirs et de l’expérience du secondaire II.

Avantages pour l’école

L’école a pu se décharger de la fastidieuse tâche consistant à se mettre à la recherche de six modérateurs-rices et ainsi se focaliser sur les objectifs concrets de la formation.

Notre important réseau nous a permis de trouver une bonne diversité d’animateurs/trices mais possédant tous une grande expérience du secondaire II.

Demande d’une formation continue sur le thème « Introduction des nouveaux maîtres de classe »

La direction de l’école voulait proposer à ses nouveaux maîtres de classe une formation continue interne leur permettant de se familiariser avec les principales fonctions-clés et les tâches qui y sont liées. Elle voulait également profiter de cette occasion pour souligner la place des maîtres de classe dans l’organisation de l’école.

Enseignant-e A : « Pour ma part, le cours était très positif. La présentation des outils d'analyse et de résolution de ‘problèmes’ ainsi que la mise en pratique ( jeux de rôles, mise en situation, ... ), où nous avons dû essayer d'appliquer ces outils ( communication, médiation, ... ) répondaient pour moi à un réel besoin et étaient donc très utiles. La force du cours était entre autres de ne pas en rester à la théorie et de partir de situations réelles. »
Enseignant-e B : « J'ai trouvé cette formation très intéressante. Catherine Heiniger nous a donné des clefs pour mener un entretien ( prof-élève/prof-classe /prof-parents, ... ), nous avons pu participer à des jeux de rôles ( avec analyses ! ) ; j'ai personnellement beaucoup aimé la  méthode de la ‘Communication non-violente’ ( Rosenberg ). Ce cours a répondu à mes attentes ! »
Enseignant-e C : « En ce qui me concerne, l'objectif a été atteint. Déroulement : ok sur 3 jours. Contenu : intéressant et pertinent, avec beaucoup d'exemples concrets et de mises en situation. Adéquation aux attentes : oui ! Les personnes ayant donné le cours sont pour beaucoup dans l'appréciation globale très positive.

Les nouveaux maîtres de classe devaient être conscient-e-s de leur rôle et familiarisés avec les tâches et défis qui les attendent.

Demande / situation initiale
Les nouveaux maîtres de classe devaient être conscient-e-s de leur rôle et familiarisés avec les tâches et défis qui les attendent. La direction de l’école nous a demandé de mettre sur pied une formation continue de plusieurs jours durant lesquels les différentes facettes de leur nouvelle fonction seraient abordées : sur le plan de l’école, de la classe et personnel.

Approche
Après un premier entretien, il était clair que la direction de l’école voulait traiter la question de la fonction de maître de classe sous différents angles et  permettre aux futurs maîtres de classe d’être informés sur les  compétences requises. Nous avions proposé deux personnes : l’une d’elle s’occupait des structures et de l’ancrage de la fonction au sein de l’école, l’autre travaillait sur le contenu de thèmes d’importance, tels que « comment mener des entretiens constructifs ? », « comment gérer les conflits ? ». La formation continue s’est déroulée sur trois jours à l’extérieur de l’école.

Avantages pour l’école

L’école a proposé une formation continue ciblée à ses nouveaux maîtres de classe et répondu aux attentes de ce groupe.

Un tri minutieux a permis de couvrir de façon satisfaisante les besoins de l’école et des enseignant-e-s et d’intégrer les thèmes et les contenus adéquats.

La direction de l’école a gagné du temps en nous confiant la conception et la mise sur pied de la formation continue.

Une communication intelligente : ce n’est pas la gentillesse qui prime, mais la sincérité ! Une école souhaite aborder le thème des compétences sociales

La journée de formation continue interne sur le thème des «Compétences sociales» devrait permettre au corps enseignant de discuter concrètement de situations auxquelles il est quotidiennement confronté : comment gérer les conflits ? Comment réagir ? Où sont mes limites ? Ce thème complexe exige une partie informative permettant d’éclaircir et de fixer les éléments principaux.

« Communiquer, mais comment ? Avec le soutien du WBZ CPS, nous avons organisé une journée interne de formation continue avec pour objectif de renforcer les enseignant-e-s dans leur pratique quotidienne. Le WBZ CPS était chargé de trouver les intervenant-e-s et, en collaboration avec le groupe de travail formation continue, de proposer un programme varié. »

Stefan Blum, Groupe de travail formation continue, KS Trogen

Les principaux acteurs du groupe de travail de la formation continue ont été chargés de concrétiser le développement du thème compétences sociales.

Demande / Situation initiale

Les principaux acteurs du groupe de travail de la formation continue, en collaboration avec le WBZ CPS, ont été chargés de concrétiser le développement du thème « compétences sociales ». On a choisi d’aborder le thème en se limitant à traiter « les conflits et la capacité à coopérer » et « la communication non-violente » vue par Alfred Rosenberg.

Approche
Après un examen approfondi, nous avons pu procéder à l’attribution des rôles au sein du groupe de travail et limiter le thème à certains aspects. Nous avons cherché les spécialistes adéquats pour la présentation des exposés et l’accompagnement des différents workshops et aidé le groupe de travail formation continue à la conception et l’organisation des jours de formation continue. Nous avons pris grand soin de tenir compte des souhaits personnels et de démontrer la complexité du thème. Le programme comprenait un exposé théorique, des exercices pratiques et des ateliers à choix.

Avantages pour l’école

Nous avons cherché les intervenant-e-s ; l’école a bénéficié de notre réseau et de notre expérience pour contacter les spécialistes adéquat-e-s.

Avec notre collaboration, l’école a reçu en retour des informations précieuses et pu avoir un regard extérieur objectif.

Cela a permis à l’école de gagner du temps.

Préparation à l’élaboration d’un programme complémentaire pour la promotion des talents dans un gymnase.

Un gymnase s’intéresse à une filière de formation permettant d’améliorer l’offre pour la promotion des talents et d’étoffer le profil de l’école. Comment aborder le thème ? Quelles sont les connaissances théoriques indispensables ? Quelles expériences les autres écoles ont-elles faites dans ce domaine ? Quels sont les aspects sur lesquels il faut être particulièrement attentifs ? Comment l’école peut-elle répondre le plus efficacement possible à ces questions ?

« Nous étions en pleine réflexion autour d’un projet de différenciation de l’enseignement pour des élèves qui ont des attentes élevées. Nous avions besoin d’informations et de connaissances à ce sujet mais n’étions pas armés pour savoir où les chercher. Nous avons pu déléguer au WBZ CPS la recherche d’une personne adéquate et toute la logistique liée à une journée de formation ; cela a été un réel soutien et nous a permis d’aller à l’essentiel, c’est-à-dire nous concentrer sur les contenus. La formation que nous avons suivie a été bien ciblée. L’expérience de terrain de la formatrice et son professionnalisme dans le domaine nous ont aidé à clarifier nos idées et à faire avancer le projet. »

Thierry Maire, Recteur, Gymnase de la Broye, Payerne

Le recteur s’informe chez nous pour connaître la meilleure façon de disposer de connaissances solides et bénéficier des expériences vécues.

Demande / Situation initiale
Le recteur s’informe chez nous pour connaître la meilleure façon de disposer de connaissances solides et bénéficier des expériences vécues en vue de l’élaboration d’un programme complémentaire adéquat. Il souhaite, en outre, organiser une journée de formation continue sur ce thème dans son gymnase.

Approche
Nous avons éclairci avec la direction de l’école les objectifs exacts, les attentes et les contenus de la journée de formation continue. Sur la base d’une offre avec les objectifs définis, nous avons cherché la/le spécialiste approprié-e. Nous avons organisé des entretiens avec différent-e-s expert-e-s et signé un contrat avec la personne choisie. Une rencontre a ensuite été organisée avec la direction de l’école pour élaborer le programme détaillé. La journée de formation continue s’est passée sous la conduite de la personne mandatée; nous nous sommes chargés des travaux de facturation et avons recueilli les réactions.
L’école peut maintenant mettre sur pied son programme complémentaire.

Avantages pour l’école

L’école a pu collaborer avec une personne compétente dans le domaine concerné.

Notre briefing a permis au/à la spécialiste de développer un programme efficace et sur mesure.

Nous nous sommes chargés de travaux de facturation et l’école a bénéficié d’une économie en temps et ressources.

Une journée pleine de perspectives. Journée annuelle de formation continue interne pour 180 enseignant-e-s

Une école, un groupe chargé de la formation continue, une journée à disposition et cinq thèmes actuels : telle était la situation initiale prévue pour la journée de formation continue interne à l’établissement. L’objectif était d’organiser une journée de formation continue axée sur la pratique en apportant aux enseignant-e-s des connaissances scientifiques, des travaux pratiques et des outils concrets utiles en classe. Le choix des thèmes prioritaires ne faisait pas l’unanimité au sein du groupe responsable. Avions-nous à faire à la quadrature du cercle?

« Un groupe de huit personnes a été chargé par la Conférence des maîtres d’organiser en 2011 la journée annuelle de formation continue destinée à environ 120 enseignant-e-s de la Kantonschule Oberland Wetzikon (KZO). Au sein du groupe, des divergences sont survenues sur les thèmes à proposer et un manque d’informations sur les oratrices et orateurs adéquats a été constaté. C’est pourquoi, j’ai pris contact avec le WBZ CPS. Le groupe de projet, en  collaboration avec la responsable du WBZ CPS,  a alors décidé de se concentrer sur deux thèmes : la communication et la gestion des ressources. La présentation des deux principaux conférenciers et les divers ateliers organisés ont donné grande satisfaction à la majorité des enseignant-e-s. J’ai trouvé la collaboration avec le WBZ CPS simple et efficace. »

Roger Vuk, Prorecteur KZO Wetzikon

La journée de formation continue interne à l’école devrait être orientée vers la pratique et mettre à la disposition des enseignant-e-s des outils.

Demande / Situation initiale
La journée de formation continue interne à l’école devrait être orientée vers la pratique et mettre à la disposition des enseignant-e-s des outils concrets utiles au quotidien. La responsable du groupe en charge de la journée nous a contactés.

Approche / Organisation de la journée de formation continue
En tant que intermédiaire, nous avons, lors d’un entretien, éclairci et précisé les attentes de l’école avec les responsables :

Lors de cette journée, les deux thèmes « communication des enseignant-e-s » et « gestion du temps et de ressources » devaient être traités.

Un mélange d’exposés et de travaux pratiques sous la forme de workshops était souhaité.

Sur la base de ces contenus, nous avons formulé une offre pour l’organisation et l’animation de la journée de formation continue.

Coordination / Organisation
A partir de cette offre, nous avons commencé à planifier la journée de formation continue. Nous avons cherché dans notre réseau et engagé les meilleurs spécialistes des thèmes choisis. Nous avons coordonné les contenus permettant d’atteindre les objectifs formulés et conclu les contrats conformes.
Par étapes et en étroite concertation avec les responsables de l’école, le programme définitif a été élaboré. Nous avons veillé à ce que les spécialistes sollicités reçoivent les informations nécessaires sur l’école (exemples du quotidien, questions spécifiques). Nous avons également assuré la modération de la manifestation.

Avantages pour l’école

En tant que partenaire externe et expérimenté, nous avons aidé l’école à clarifier ses attentes et ses besoins.

Les objectifs ainsi définis ont permis d’organiser la formation sous la forme la mieux adaptée aux contenus.

L’école bénéficie des meilleur-e-s spécialistes des thèmes choisis.

L’école a économisé ressources et temps, puisque nous nous sommes chargés de toute l’organisation administrative concernant les expert-e-s.

Demande d’une école pour l’organisation et la conduite d’une journée de formation continue pour les groupes de branche

La fusion de deux groupes de branche supposait l’élaboration d’un cahier des charges commun. Ces groupes ont rencontré, malgré tout, des difficultés pour assumer leurs rôles dans le cadre de leur fonction. C’est pourquoi la direction de l’école a souhaité renforcer la fonction des groupes de branche. Dans un souci de clarification, les questions suivantes ont, entre autres, été posées : comment la tâche du groupe de branche est-elle comprise et interprétée ? Quel est son impact au quotidien ?

« Je cherchais, pour les journées de formation continue des groupes de branche, un-e expert-e pour le thème choisi. J’ai alors demandé conseil au WBZ CPS. Mes attentes ont été rapidement comprises, et, qui plus est, approfondies, et nos échanges ont été très professionnels. L’orateur proposé était en adéquation avec le thème et le public ;  son programme et la conduite de la journée furent un succès et nous avons atteint les buts fixés. Le soutien professionnel du WBZ CPS m’a été d’une grande utilité car le savoir-faire et le réseau dont il dispose me faisaient défaut. En outre, je n’ai pas eu à me préoccuper de la gestion administrative ».

Brigitte Jenny, Rektorin, rectrice, Kaufmännische Berufsfachschule für Wirtschaft und Dienstleistung, Berne

Après la fusion des deux groupes, il était clair que « la fonction du groupe de branche » n’était pas comprise et réalisée de la même façon.

Demande / Situation initiale
Après la fusion des deux groupes, il était clair que « la fonction du groupe de branche » n’était pas comprise et réalisée de la même façon, en dépit d’un cahier des charges commun. Les groupes de branche rencontraient des difficultés lors de la mise en pratique et considéraient leur rôle de manière différente.

Procédure à suivre
Après avoir clarifié précisément la situation initiale, nous avons fixé les objectifs pour la journée de formation continue. Le cahier des charges déjà élaboré a servi de point de départ pour la journée de formation continue. Lors de l’entretien avec la direction, il a été clairement établi qu’elle souhaitait une organisation cohérente des groupes de branche. Avec les expert-e-s que nous avons contacté-e-s et la rectrice, il a été convenu qu’un sondage devrait être effectué au préalable. Les résultats nous ont permis de mettre en lumière les difficultés et de poser les jalons pour la journée de formation continue.

Avantages pour l’école

L’école bénéficie d’un-e spécialiste de la question à aborder.

Une sélection soignée permet d’examiner et de répondre aux demandes individuelles du groupe ciblé.

Un gain de temps pour l’école.

Formulaire de contact

* Veuillez compléter les champs suivants.

Je m'intéresse à ce service. Veuillez me contacter s.v.pl.

Faites-nous part en quelques mots de vos besoins. Si vous souhaitez un contact téléphonique, merci de nous transmettre un numéro de téléphone où nous pouvons vous joindre.

Contact

Rebekka Marti

Rebekka Marti
Envoyer un message
031 320 16 83